Glaucome : Comprendre, diagnostiquer et combattre cette maladie oculaire

5 mai 2023

Quand le glaucome frappe, c'est comme si l'on était soudainement transporté dans une obscurité inattendue. Cette maladie oculaire grave qui peut conduire à la cécité survient généralement sans symptômes et affecte les personnes âgées et celles présentant des antécédents familiaux de la maladie. Heureusement, il existe plusieurs méthodes pour diagnostiquer et traiter le glaucome et pour vous protéger contre ce risque de perte de vision. Dans ce guide complet sur le glaucome, nous aborderons les causes, les symptômes, les traitements et la prévention du glaucome chronique à angle ouvert ainsi que du glaucome aigu par fermeture d'angle.

Causes du glaucome

Le glaucome est une maladie chronique qui affecte le nerf optique et peut entraîner une perte irrémédiable de la vision. Il existe plusieurs types de glaucome, notamment le glaucome chronique à angle ouvert et le glaucome aigu par fermeture d'angle.

Les causes les plus courantes du glaucome sont l'augmentation de la pression intraoculaire, l'évolution chronique de l'angle oculaire, le fonctionnement anormal de l'humeur aqueuse et les facteurs génétiques.

Augmentation de la pression intraoculaire

Lorsque la pression intraoculaire (PIO) augmente, elle exerce une pression sur le nerf optique, ce qui peut entraîner des dommages et une perte progressive de la vision. La PIO est contrôlée par un liquide appelé humeur aqueuse qui circule à l'intérieur de l'œil.

Si cette circulation est perturbée, la PIO peut augmenter.

Évolution chronique de l'angle oculaire

L'angle oculaire est situé à l'intersection entre la cornée et l'iris. Lorsque cet angle se rétrécit ou se ferme complètement, il peut provoquer une augmentation de la PIO et entraîner des dommages au nerf optique.

Fonctionnement anormal de l'humeur aqueuse

L'humeur aqueuse est un liquide produit par des cellules spécialisées situées à l'arrière de l'œil. Ce liquide aide à maintenir une pression normale à l'intérieur de l'œil en drainant vers le trabéculum, un canal situé à l'avant de l’œil.

Si ce processus est perturbé, la PIO peut augmenter.

Facteurs génétiques

Certains facteurs génétiques peuvent augmenter le risque de développer un glaucome. Ces facteurscomprennent des antécédents familiaux de glaucome, certaines conditions médicales telles que le diabète et certains types d’hypertonie oculaire.

Symptômes du glaucome

Les symptômes du glaucome sont souvent subtils et progressifs, ce qui rend difficile pour les personnes atteintes de reconnaître qu’elles ont une maladie grave des yeux. Les principaux symptômes du glaucome comprennent:

Perte progressive de la vision

La perte de vision est le symptôme le plus courant du glaucome. Les personnes atteintes peuvent remarquer une diminution progressive et irréversible de leur champ visuel, ce qui peut entraîner des difficultés à conduire ou à lire.

Changement dans le champ visuel

Les personnes atteintes de glaucome peuvent également remarquer des changements dans leur champ visuel, notamment des taches aveugles ou des zones floues. Ces symptômes sont souvent ignorés car ils sont subtils et progressifs.

Augmentation du trabéculum

Le trabéculum est un canal situé à l'avant de l'œil qui aide à maintenir une pression normale à l'intérieur de l'œil. Si ce canal se rétrécit ou se ferme complètement, cela peut provoquer une augmentation de la PIO et entraîner des symptômes tels que des maux de tête et des nausées.

Traitements du glaucome et Prévention

Le traitement du glaucome dépend du type et de l'âge du patient, ainsi que de l'évolution de la maladie. Les traitements les plus courants comprennent:

Médicaments pour réduire la pression intraoculaire

Les collyres sont généralement prescrits pour réduire la pression intraoculaire en augmentant le flux sanguinvers l’œil et en réduisant la production d’humeur aqueuse.

Application de laser pour réduire la pression

Lorsque les collyres ne suffisent pas, un traitement au laser peut être utilisé pour réduire la pression intraoculaire en permettant à l'humeur aqueuse de s'écouler plus facilement.

Intervention chirurgicale pour contrôler la pression

Dans certains cas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour contrôler la pression intraoculaire en bloquant le flux d'humeur aqueuse vers le trabéculum.